Aller au contenu


Contenu le plus aimé


#269029 Rallye Terre des Causses 2016 - 1/3 avril [CFT]

Posté par Titi88 - mardi 05 avril 2016 à 12:28

Bonjour à tous,

 

Pour une fois je vais prendre le temps de répondre, non pas aux propos de fp95, parce que de la même façon que j'ai pris pour habitude de ne pas dire bonjour, de ne pas discuter avec les cons, depuis quelques années je ne perds plus non plus mon temps à répondre aux méchancetés gratuites que je peux lire sur les forums, ma réponse s'adresse plutôt aux autres réactions positives. En revanche je lis, j'enregistre et si pour certaines choses je suis un poisson rouge, là croyez moi j'oublie pas ... !  

 

J'entame ma 13ème saison de copilote, au début je m'énervais à répondre aux différentes attaques, conneries que je pouvais lire ou entendre,  et je partageais aussi beaucoup ce que j'avais la chance de vivre (à mes débuts avec Eric Mauffrey notamment) et au fil du temps face à la jalousie, la méchanceté de certaines personne dans ce milieu je me suis détachée de tout. Je ne partage plus rien sur les forums, je reste dans mon coin sur les rallyes au risque de paraître distante, arrogante ou tout ce que vous voulez (les murs ont aussi parfois des oreilles) mais je m'en fou, je sais que mes amis les vrais, ceux qui étaient là bien avant que je monte dans une WRC, sont toujours là et qu'au final rien n'a changé. Je prends en revanche toujours le temps de répondre aux messages qu'on m'envoie, de dire bonjour et d'échanger quelques mots aux gens qui viennent au devant de moi.

 

Les rallyes ne sont pour moi qu'un loisir, le seul à l'heure actuelle qui du fait de son intensité, de la concentration nécessaire me permette de déconnecter complètement le temps d'un week-end, d'un travail prenant, stressant, parfois très contraignant. Et comme en plus j'ai la chance depuis mes débuts de partager plus qu'une simple compétition avec mes pilotes qui sont pour la plupart devenus avant tout des amis, ça me permet de passer un bon week-end.  Alors franchement ce que pensent les uns et les autres de notre course, je m'en tamponne royalement du moment que je  me suis fait plaisir, et comme je l'ai lu plus haut, nous n'avons de comptes à rendre à personne.    

 

A l'heure actuelle Jean-Marie et toute son équipe me permettent de vivre ma passion de la meilleure des façons, comme je n'aurais jamais eu les moyens de le faire sans eux, alors j'en profite un maximum, je prends tout ce qu'on m'offre de vivre, j'essaie réellement d'adopter la philosophie que m'a inculqué le grand Jérôme Jacquot me faire plaisir, et ne pas me soucier du reste... on a bien assez d'emmerdes par ailleurs pour ne pas se laisser emmerder dans notre passion !

 

Sur ce, bon vent ;)

Marielle




#533146 Rallye du Mexique 2018 - 8/11 mars [WRC]

Posté par Antho - mercredi 21 février 2018 à 21:35

Rally Mexico 2018

mx.png

Hola. ¿Qué tal, amigo?
mexican-guy-in-straw-trilby-with-thumbs-up.jpg



Histoire du rallye

Créé en 722 après Pépito par le légendaire Pedro Miguel Alvaro Enrique Antonio Perez Gonzalez Suarez, le rallye du Mexique reliait les cartels de Sinaloa à Tijuana en charrette à deux ou trois chevaux avec cargaison de 50 à 150 kgs. Si les premières éditions n'ont vu aucun vainqueur pour des raisons évidentes, le rallye s'est peu à peu adapté aux transports modernes et c'est en 2002 que le premier étranger est venu s'imposer en terre obscure par le biais d'Harri Rovenpera, surtout connu grâce à son fils Källe, avec une heure d'avance. C'est encore aujourd'hui l'une des seules victoires étrangères. L'épreuve a depuis été dominée par le local Chébastiano Loebez (les autres) pendant des décennies, dont le flambeau a été aujourd'hui repris par son neveu Chébastiano Ogiez (prononcer Ogiaiiiiizzzze comme Suarraaizzzze).
 

 

mr_231a.jpg

 
 
Sans titre-1 copie.jpg

 

Céki ki aime veiller tard le soir pour voir Neuville balayer? :D

Sans titre-1 copie.jpg






#72115 Rallye de Suède 2015 - 12/15 février [WRC]

Posté par Jean Tantole - jeudi 19 février 2015 à 15:46

J'étais en Suède et je voudrais vous faire part de quelques réflexions.


Concernant les conditions de route, nous avons passé 2 heures dans le shakedown, et ce que nous avons vu devrait éclairer quelques lecteurs. Nous sommes arrivés avant le passage des voitures, et il était presque impossible de tenir debout sur la route à cause d'une grosse couche de glace en surface (suite aux températures positives en journée et au gel la nuit). Il y avait de beaux murs de neige. Après le premier passage des WRC, on s'est aperçu que la glace était morcelée par les clous. Au troisième passage, la couche de glace avait disparu, elle était émiettée, de la neige avait été répandue un peu partout, on commençait à voir de la terre et des cailloux, les cordes étaient de plus en plus creusées. Hors trajectoire, le sol était recouvert d'une couche de 10 cm d'un mélange inconsistant de glace et de neige (poudreuse) sale. Les voitures étaient de plus en plus en dérive, et si les temps se sont améliorés, c'est surtout parce que les pilotes connaissaient de mieux en mieux le tracé. On a vu des passages de oufs...
 
Si on projette cette dégradation sur l'ensemble des spéciales, on devrait pouvoir en déduire que les premiers étaient légèrement avantagés lors du premier passage, mais certainement pas lors du second (suite au passage des plus petites catégories, et aussi des Historics). C'est une constatation : route et accotements immaculés le matin au premier passage, route et accotements sales l'après-midi.
 
Pendant le rallye, en suivant au maximum les routes de liaison, nous avons pu croiser plusieurs fois les WRC, et nous avons pu parler avec quelques pilotes. Sébastien Ogier nous a fait remarquer que passer premier n'était pas aussi désavantageux qu'il l'avait craint, mais que le manque de repères (trajectoire, points de freinage) ne lui facilitait pas la tâche le matin non plus. Thierry Neuville nous a dit que sa position lui posait parfois problème le matin (détérioration précoce à certains endroits), mais qu'il était avantagé l'après-midi (nettoyage par les premiers). Alors, quand je lis après coup des commentaires parfois assez péremptoires sur l'avantage ou pas de partir premier, je me dis qu'il est préférable de ne pas tirer de conclusions hâtives.
 
En ce qui concerne Robert Kubica, nous avons pu l'observer à plusieurs reprises sur le routier. Robert ne s'occupe pas du nettoyage des passages de roue, des ouïes de refroidissement, ni du changement de roues. Il en serait bien incapable. Nous l'avons vu rafistoler les ailes de sa Fiesta avec du tape, il n'utilisait jamais sa main droite, il collait l'extrémité de la bande de tape sur le capot, tendait le reste du rouleau de sa main gauche et coupait le tape avec ses dents ! Comment fait-il donc pour conduire aussi vite avec une main inerte ?
 
Je voudrais ajouter une remarque générale : tous les pilotes sont accessibles, souriants, disponibles. Nous avons pu nous photographier bras-dessus, bras-dessous avec la plupart des pilotes, nous leur avons demandé de signer des cartes d'anniversaires pour un pote qui n'avait pas pu venir, nous leur avons posé des questions et ils ont toujours répondu (parfois avec un "quick" parce qu'ils ont des impératifs horaires dictés par la maFIA, comme disent certains). Nous sommes bien loin des qualificatifs caricaturaux qui égrènent le forum. Mon fiston me faisait même remarquer que les pilotes des usines avaient certainement reçu une formation en communication : ils sourient toujours sur les photos, ils ne clignent jamais des yeux et regardent le photographe (le cauchemar des photos de famille, non ?).
 
Enfin, je pense que nous devons le respect à tous les pilotes de WRC. Si les meilleurs nous gratifient (souvent) de passages exceptionnels, nous avons aussi été séduits à l'un ou l'autre moment par les "sans-grades". Yurii Protassov nous a épaté à plusieurs reprises, Lorenzo Bertelli a souflé le chaud et le froid mais a montré des capacités insoupçonnées, Henning Solberg (toujours souriant le gars) est toujours hyper-spectaculaire, Kevin Abbring nous a étonné (première expérience en Suède, dans une WRC !). Nous leur tirons notre chapeau bonnet à tous !



#633832 Rallye Monte-Carlo 2019 - 21/27 janvier [WRC]

Posté par subattac - vendredi 25 janvier 2019 à 19:34

Une âme charitable pourrait elle faire un bref résumé de la journée ? :ninja:

 

 

Ogier, Neuville et Tanak étaient partis ce matin là pour se promener en foret.

Le ciel était clair et le vent frais soufflait dans les frêles branches des arbres.

 

Rien ne semblait pouvoir assombrir le bonheur de nos 3 compères quand une chaussure trouée laissa Tanak loin derrière.

 

Les deux amis restant s'égayaient joyeusement dans la campagne quand Thierry se tordit maladroitement une cheville dans un fossé traître. La frayeur passée, il se rendit compte que tout allait bien et rejoint Ogier qui se lamentait d'avoir perdu encore un ami.

 

Après un bref pique-nique, le ciel s'assombrit lourdement. Une ombre vint masquer le soleil. Au loin on entendit un souffle. Rauque. Menaçant. Une bête hors des ages approchait. Le poil gris, le regard encore acéré malgré l'âge. Elle était là. Debout devant les deux jeunes amis. La menace planait désormais au dessus de leur innocence juvénile.

 

Vite! cria Ogier

Il a mis ses bottes de 7 lieues!

Mettons nous à l'abri!

 

Et le duo se mit à courir aussi vite que possible pour échapper à la bête. Trébuchant, s'essoufflant, sautant par dessus cordes, racines, spectateurs, nid de poules.

Enfin, complètement épuisés et à bout de souffle, les deux amis se retournèrent pour voir où était le monstre, la peur vrillant leurs entrailles.

 

Ils purent constater avec le plus grand soulagement que la bête sauvage n'avait pas chaussé ses bottes de 7 lieues mais des petits souliers de princesse qui l'avaient finalement empêché de rattraper Ogier et Neuville. On la voyait au loin disparaître dans le brouillard se disputant un bout de viande faisandée avec deux autres animaux indescriptibles.

 

C'était l'heure de rentrer à la maison. Main dans la main et heureux de vivre, ils rejoignirent papa Budar et maman Alabama qui leur firent milles bises remplies d'amour.


  • Dementia, Iron, alvareda et 40 autres aiment ceci


#168728 Hommage à Fred Comte

Posté par Frederick - vendredi 04 septembre 2015 à 17:07

Mon Fred !
C'est désormais officiel, je ne verrai plus ta sale gueule s'afficher sur mon iPhone quand tu m'appelles, comme il y deux jours encore !
Je t'avais dit que je viendrai, et qu'on allait encore croiser des tronches qui nous reviennent qu'à moitie, et d'autres qui sont nos amis en commun. Je t'avais dit de ne pas t'agacer inutilement avec ceux qui parlaient de toi ou d'Angelique, en mal bien sûr ...
Depuis le Var 2013 où j'ai remis la combinaison, tu étais là. Tu m'a poussé à continuer malgré les difficultés à reprendre à mes marques et mon âge canonique !
Les pointages avec Ange c'était le bonheur, comme au Charbo, même si elle me prenait la tête a cause de toi qui roulait comme un cochon avec ta xsara en crabe ...
Je t'en veux toujours d'avoir réussi a pointer a l'heure dans Chirouble, alors que nous étions tous en retard à cause du marquage des pneus. C'était n'importe quoi de rouler comme ça sur le routier... Mais c'était toi ! On Off
Je crois que tu es aussi le seul à avoir réussi a te pêter une vertèbre en spéciale et finir celle malgré la douleur juste derrière Ott Tanak.
Je t'en veux aujourd'hui d'être parti trop tôt. On avait encore de nombreux moments de rallyes à vivre tous ensemble !
Tu laisses un grand vide aussi bien dans mon cœur que dans le monde du rallye. Je pense beaucoup à Ange, et souhaite qu'elle s'en sorte rapidement.
Tu nous quittes en faisant ce que tu aimais, en assouvissant ta passion... J'espère que tu souriais au départ de la 2
A bientôt Fred
  • Guit, francois-wizz, Geoffrey24 et 36 autres aiment ceci


#132475 Rallye d'Antibes Côte d'Azur 2015 - 29/31 mai [CFA]

Posté par Alpha_06 - lundi 01 juin 2015 à 18:07

Bonsoir tout le monde,

 

Ma petite contribution photographique.

 

 

2015-rallye-d'Antibes-140.jpg

 

 

2015-rallye-d'Antibes-020.jpg

 

 

2015-rallye-d'Antibes-148.jpg

 

 

2015-rallye-d'Antibes-287.jpg

 

 

2015-rallye-d'Antibes-133.jpg

 

 

2015-rallye-d'Antibes-158.jpg

 

 

D'autres viendront plus tard...


  • Dementia, v6-forever, CHAMOT et 36 autres aiment ceci


#487648 Pour Ezio

Posté par Rick - mardi 17 octobre 2017 à 07:28

Aux vues du nombres de messages que je reçois, ici en MP ou sur messenger, je prends un peu de temps pour vous expliquer la mise en place de cette cagnotte.

Tout d'abord, je voudrais tous vous remercier pour vos messages d'encouragement. Ils sont très touchants.

Aujourd'hui, avec le recul, je ne saurais dire exactement pourquoi je l'ai faite.

Il y a plusieurs paramètres qui rentrent en compte; en voici quelques-uns :

Romain et Alison étaient de l'âge de mon épouse; mon fils cadet a le même âge qu'Ezio; mon aîné a comme deuxième prénom Ezio; le fait qu'ils soient du monde du Rallye tout comme moi; la visite de leur page Facebook; les photos de leur bébé.

Tout cela m'a touché, et je me suis dit que j'allais faire un appel au don pour ce petit.

J'espérais récupérer 1.500€, dont la moitié seraient provenus de ma famille proche.

J'ai prévenu la famille de ma démarche, pour ne pas qu'elle pense que quelqu'un de malveillant veuille profiter de leur douleur, et pour avoir l'autorisation d'utiliser une photo d'Ezio.
J'ai obtenu le feu vert...

À partir de là, j'ai pu agir plus librement, et j'ai cessé mon activité pour me consacrer uniquement à Ezio.

J'ai passé, et je passe encore, 14 à 16 heures par jour, à contacter la presse, les pages Facebook en lien avec le sport auto, et à téléphoner à de nombreux pilotes, comme Seb Loeb, Seb Ogier, Petter Solberg, Romain Dumas, ou Stéphane Sarrazin pour ne citer qu'eux.

Je n'ai toujours pas repris le travail. Tout ce battage médiatique a fait prendre une ampleur sans commune mesure à ma démarche.
Le pot commun pour Ezio, est devenu le 2eme le plus important de l'histoire du site internet www.lepotcommun.fr.
Je reçois des centaines de messages, auxquels je prends soins de répondre un à un.

Malheureusement, il y a de nombreux enfants qui perdent leurs parents, et l'on m'a reproché d'avoir jeté mon dévolu sur celui-ci.
Mais je ne peux pas faire ça pour chaque petit qui connaît la perte de son Papa ou de sa Maman.
C'est Ezio qui m'a touché, et je ne sais pas bien expliquer pourquoi.
On va dire que c'est un geste symbolique...

"Les amoureux" se seraient tués le lendemain en allant faire des commissions, je ne l'aurais sans doute pas su, et n'aurais certainement jamais rien fait.

J'aimerais tant n'avoir jamais eu à faire ceci, et que ce petit ait encore ses parents.

Encore merci à tous pour vos messages, ils me font comprendre que j'ai bien agis en faisant ce choix pour Ezio.

Adrien Agier.
  • Mad, Rem74, Mic Midy et 35 autres aiment ceci


#607407 Rallye d'Espagne 2018 - 25/28 Octobre [WRC]

Posté par Tom - lundi 29 octobre 2018 à 12:33

Sous-vireuse :

sous.jpg

 

Sur-vireuse :

sur.jpg

 

 

:D


  • Guit, subattac, poilt et 33 autres aiment ceci


#331450 [Daubic] Les Brèves des Z'interdits - Seb-tembre 2016

Posté par Arno25 - dimanche 18 septembre 2016 à 17:49

Les Brèves des Z'interdits – Seb-tembre 2016

 

EDITO de Sebastien Loeb

 

Salut les guignols!

 

Je vous envoie quelques nouvelles vu que vous avez tendance à m'oublier.

Cette année était celle des nouveautés. A commencer par un nouvel employeur. Lâchement viré par Citroën, obligé d'être délocalisé, je ne peux que me sentir solidaire avec les Alst'Hommes. Vous inquiétez pas les gars, il faudra juste mettre un peu plus de carburant dans l'hélico!

 

L'année a commencé par ma nouvelle passion, le Rallye Raid. Alors en fait c'est un peu comme Pokemon GO, sauf qu'il faut choper des balises GPS et qu'à la fin c'est Peterhansel qui gagne. Bon en fait c'est de la merde, y en a même pas un qui balaie. Vivement qu'Ogier s'y mette. Non, vous l'aurez compris, le Rallye Raid c'est juste une façon de mettre Danos au régime. Et je dois dire que je suis plutôt bon pour ça.

Ensuite, j'ai connu ma nouvelle nouvelle passion, le rallycross. Vous savez, c'est un peu comme un slalom sur terre et asphalte, avec des meufs aux seins en plastique sur la ligne de départ. Le plateau est super relevé: un gars qui fait des vidéos de frein à main, un qui fait du DTM, Petter qui part avec 2 trains de pneus, au cas où, Timur (dont la seule prononciation du nom fait trembler n'importe quelle voiture) et plein de gars du Nord inconnus qui gagnent. C'est sympa, d'autant que je touche 1€ à chaque fois que l'Equipe21 cite mon nom. Le seul truc bizarre c'est que quand j'ai demandé aux Hansen de me chanter « MmmBop », ils ont pas voulu. La célébrité surement?

 

Et puis il y a eu le Vosges Moi Rallye Festival. Un rallye avec une Peugeot T16, donc plein de soucis. C'était sympa de vivre la vie de Quentin Gilbert durant une journée. Je dois dire que la Peugeot de Salonen tournait mieux que la mienne, mais étonnamment il risquait moins de s'y mettre que moi. J'ai aussi pu voir à cette occasion que le rallye est resté un sport populaire. Et ce n'est pas ceux qui ont pris le pack VIP Loeb Event qui me contrediront. C'était une expérience forte pour Severine. Non seulement me copiloter, mais en plus rencontrer des vrais gens! Heureusement, elle avait mis ses vaccinations à jour. Elle n'est pas encore revenue, sa quarantaine devant s'achever ces jours prochains. J'ai lu beaucoup de rumeurs selon lesquelles elle aurait souri durant le week-end. Je tiens à préciser que c'est vrai, mais que c'était lorsqu'un gamin de 7 ans portant une casquette Ogier est tombé. Il faut avouer que depuis qu'on fréquente Laurent Viana et sa bonne humeur communicative, on a un peu changé!

 

DSC_5005.JPG

Le Fan Club Loeb au Vosges Rallye Festival

 

J'essaierai de vous tenir au courant de mes futurs projets. Peugeot m'a déjà sondé pour la 208 HDI Cup en Fol Car, peut être un super challenge prochainement?

A bientôt, et n'oubliez pas de vous connecter sur Loeb-Events.com, les 2 premières minutes sont gratuites!

 

 

LITTERATURE

 

Rencontre avec Kévin Bienpansan, la révélation de la rentrée littéraire.

 

C'est LE phénomène littéraire de cette rentrée: « T'as qu'à mettre ton cul dans un baquet » est le nouveau livre de Kevin Bienpansan, qui surpasse en vente les mémoires de Brice Tirabassi, sorties en format poche.

 

« L'idée m'est venue un soir en parcourant Forum Rallye et un débat très intéressant sur le niveau de Jean-Luc Roché, confie l'auteur. C'en était trop. J'ai décidé qu'il fallait mettre un coup de pied dans la fourmilière. » Grand admirateur de François Fillon « pour son charisme » et du chanteur engagé Christophe Maé, Kevin ne tarde pas à proposer ses idées polémiques. « Prenons le cas Armando Pereira. Je ne suis pas là pour juger s'il roule ou pas. Chacun se fait plaisir comme il l'entend. Je tiens juste à préciser que c'est un mec hyper généreux. Aider les jeunes pilotes dans le besoin, il faut le faire. En virant ses employés, ok, mais quand même! »

 

12540978_986531234747155_3153352273541688419_n.jpg

Bon par exemple, lui, il fait pas mieux que toi dans un baquet

 

Dans son ouvrage d'une phrase de 1700 pages, Kevin explique sans détour son amour du championnat Deuxième division, de la Clio R3T ou encore du championnat ERC. « Mon petit plaisir? Un rallye régional, 150 engagés, 145 autos de moins de 1600 cc, du rapide. » explique celui qui a donné 5 étoiles à la vidéo "Rali du pikodon big crach mistèke drift cool" d'ImpaktRally38.

« Je suis comme ça dans la vie, toujours un peu border line. Ce que je vais dire va peut être choquer: je suis contre la guerre, et contre le cancer. Actuellement, je suis les JO Paralympiques, commentés par le polémiste Patrice Montel. J'admire le courage de ces athlètes. Enfin, du moment qu'ils nous prennent pas nos places de parking. »

 

L'avenir? « Je compte sortir une suite intitulée "C'est à cause de gens comme vous que le rallye va mal". Il me reste encore beaucoup de choses à dire, un peu comme Renaud dans son dernier album... »

 

 

FRANCE

Che Guevara Energy Drink devient partenaire titre du Tour de Corse pour 3 ans

 

La nouvelle a de quoi surprendre. Durant 3 ans (enfin 2, car d'ici là la il n'y aura plus de rallye WRC en France, mais chut), le célèbre révolutionnaire argentin sera la tête d'affiche du Tour de Corse. Une décision que Guy Muvrini, à l'origine du projet, explique clairement: « Les déboires de balayage de Sebastien Ogier ont mis à jour les vrais injustices du rallye moderne. Ce partenariat est une réelle marque de soutien pour le pilote gapençais, et démontre encore une fois notre solidarité avec les étrangers. »

 

Faudra-t-il s'attendre à d'autres changements? « Jean-Luc Mélenchon viendra remettre les prix. Dans chaque ES, une camionnette de police passera et devra éviter les caillassages des indépendentistes, postés sur la droite de la route, et des black blocs postés à gauche. On comptera les points à la fin. Il faut que ça reste bon enfant! ».

 

La décision n'a pourtant pas fait que des heureux. « On a eu pas mal de forfaits. Jeremie Ancian ne viendra pas, nous trouvant un peu trop gaucho. La même chose pour Mélanie Ronfort ». L'idée surprend en Corse, où l'image du Che n'est pas forcément liée à l'île. « On pensait d'abord s'affilier avec Napoléon Energy Drink. Il nous fallait un visage moderne pour incarner la marque, mais comme Nicolas Deschaux était trop occupé à se réélire, il n'a pas pu participer à la séance photo. Dommage. »

 

Enfin, quid de la boisson, inconnue sur le continent? « Elle est à base de Red Bull puisé dans les égouts de l'entreprise, et de Campanine, extrait des testicules de Pierre Campana. Il paraît que c'est bon, Gilles Panizzi l'a récemment testée à La Réunion ».

 

SOCIETE

 

Bore Out: les voitures de rallye aussi!

 

Le Bore Out, ou syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui, touche aujourd'hui 15% des salariés français. Engendré par le manque de travail, l'ennui, le phénomène touche aussi les voitures de rallye. Rencontre.

 

Nous partons en Belgique rencontrer JM2225, une sympathique DS3R5, toujours en convalescence. Pourtant les premiers temps sont plutôt idylliques. « Vous savez pour une DS3R5, s'il on ne marche pas sur 3 pattes, c'est déjà pas mal. J'étais heureuse d'être recueillie par l'équipe de Jourdan. Avec Pieter, les premières expériences n'étaient pas trop violentes, ça me mettait en jambe, même si je voyais déjà l'ennui poindre le bout de son spoiler. La suite s'est avérée bien pire.

J'ai assez vite senti que ça n'irait pas. Quand Stephane m'a prise, ce n'était plus pareil; j'ai bien vu que je ne savais plus bosser. En faisant Ypres avec Kevin, c'en était trop: à la première contrariété, je me suis mise sur le toit. L'ennui avait pris le dessus. »

 

S'en suit une période de déprime où l'entourage a un grand rôle à jouer. « Jourdan m'a reprise. Il est gentil Jourdan, il prend soin de moi. Il m'a prêtée à d'autres copains qui ont été gentils aussi. Je pensais avoir repris du poil de la bête. Quand Stephane me reprend au Condroz, je pensais être rétablie. Mais c'est une nouvelle déconvenue. Je ne savais plus aller vite!. Avec le recul, je sais pas si le fait d'avoir été reprise par Jourdan m'a fait tant de bien que ça...

 

jbo_004img_4112.jpg

Tentative de suicide en milieu hostile

 

Depuis, je vis ma convalescence avec un pilote suédois. Je crois que je lui ruine sa carrière. C'est ma façon aujourd'hui de dire que j'existe. Il est vrai que j'aurais pu aussi passer une retraite tranquille, m'offrir des séjours au Mont Blanc aux mains de Pascal. Mais je dois me battre aujourd'hui, pour exister.

Mon exemple doit servir. Quand je vois ce qu'on a fait endurer à mon amie 1-NKN-585, passant des mains d'Armand puis de François et Stephane (toujours lui...), je me dis qu'il reste encore beaucoup à faire... »

 

 

ART DE VIVRE

 

Top 10 des légendes urbaines du rallye

 

Les légendes urbaines: ces mythes qui n'ont jamais été prouvés et qui alimentent les conversations. Rappelle toi, en 92, une légende voulait qu'un mec de ton bahut avait réellement pris la porte. Rebelote en 96, où l'on affirmait qu'un mec connaissait par coeur les paroles de « Bye, bye » de Ménélik. Tous ces mecs devenaient des icônes, et ceux qui racontaient leurs exploits gagnaient un respect éternel. Aujourd'hui, à toi de raconter les meilleures légendes au bord des spéciales pour passer pour un fin connaisseur de rallye!

 

1- Les Groupes B tu sais, le bruit, les passages, c'était vraiment magnifique...

Marche d'autant plus si vous êtes nés après 1987, soit 1,6 % de ce forum.

 

2- Alala Chris Atkinson, lui c'était un vite!

Marchera l'année prochaine en remplaçant « Atkinson » par « Ostberg »

 

3- A l'époque, moi je me suis fait raser par ….. ; ça c'était le vrai rallye tu vois!

Pour plus de poids, intercaler le nom d'un pilote mythique: Panizzi, McRae, Snobeck ou Barbara.

 

4- Non mais attends le rallye c'est autre chose que le foot! La mentalité déjà, le rallye c'est pas un sport de tricheurs, c'est des mec honnêtes, ce que j'te dis c'est pas du Pippo!

Placer des exemples forts, comme François Duval, Anthony Puppo, Antoine Pavérani...

 

5- Une R5 française a déjà terminé un rallye.

Bon ça, c'est si vous n'avez vraiment plus d'arguments.

 

6- Je connais un mec qui écoute les lives d'FR Médialive en entier.*

Il reconnaît le ralenti de n'importe quelle voiture, il connait la monte des pilotes rien qu'au ton de leurs voix, il connait la réception de chaque ES de France et il est champion de Blind Test sur Queen.

(* Après vérification, il apparaitrait que la vraie légende serait « Je connais un mec qui écoute les lives Jasmin en entier. ».)

 

7- Les femmes en rallye, ça c'est l'avenir.

Surtout depuis que tu as cherché « Berton+boobs+Opel » sur Google.

 

8- If in doubt, flat out

Phrase pouvant être remplacée par « Pedal to the Metal », « Si tu freines t'es un lâche » ou « RIP Paul Walker »

 

9- Ragnotti? Pfouïaïa le spectacle!!!

Bon soyons francs, tu ne l'as vu rouler que sur des Clio Dci, mais quand même.

 

10- La C3 WRC? Crois-moi, ils vont poutrer les VW! (Marche aussi avec « Yaris WRC », « Hyundai WRC » ou « Polo WRC 2017 »)

Et oui on peut te croire, tu es le roi de l'analyse des vidéos de test. Ces cailloux qui volent? Ça veut tout dire! La fumée bleue? Ça, c'est un signe. Franchement tu avais été le premier à dire que Skoda boufferait la concurrence. Bon OK, c'était pour l'Octavia WRC, mais la HD n'existait pas à l'époque.

 

Les photos du mois (oué bon du mois de Janvier à maintenant quoi)

 

 

12645222_10208690042995202_3896348976175441075_n.jpg

Quand les journalistes vont trop loin

 

 

10254030_10207215005708188_1356348602909155638_n.jpg

- Non mais c'est nécessaire de prendre les mesures?

- Bah tu sais les Hinkelsteins...

 

 

jackytuning6zc.jpg

Fiesta WRC 2017: M Sport sur la bonne voie

 

 

10574242_10153958208594776_4017687322768654762_n.png

Eric Camilli: Allégorie d'une carrière

 

 

12688330_952344618175927_6480222184048773083_n.jpg

Un humoriste se cache sur cette photo. Sauras-tu le trouver?

 

 

13226639_1688721141401868_3730644014114982755_n.jpg

Hyundaï/Thierry Neuville: Les raisons d'une rupture?

 

 

paralympics7_gallery__600x363.jpg

Kubica Paralympic Test - Big Ball On The Limit

 

 

Tag_Heuer_Sebastien_Ogier_2.jpg

Non les gars, pas au réveil comme ça, pfff

 

 

1970935_10153202125035904_2339619430630501434_n.jpg

Patrick Sebastien & Marine Le Pen: la sextape

 

 

Tag_Heuer_Sebastien_Ogier_2.jpg

Quand ton coiffeur te propose un balayage.

 

Sans titre 1.jpg

Bon là c'est plus Entrecollines qu'Entrevaux...

 

a-wall-photo-u1.jpg

"Et c'est quoi le ptit truc là?

-Un avis sensé et argumenté sur FR.

- Ah ça ressemble à ma démocratie ahahah"


  • piji, Webmaster, Yfff et 33 autres aiment ceci


#629253 Le 7/7 Forum-Rallye de Louis Louka

Posté par Tom - mardi 15 janvier 2019 à 08:58

Le 7/7 Forum-Rallye de Louis Louka


A quelques jours du départ du Rallye Monte-Carlo qu'il disputera en wrc-2 aux cotés de Grégoire Munster (Skoda Fabia R5), Louis Louka, bien connu sur FR, a bien voulu répondre à une série de 7 questions. Merci à lui d'avoir jouer le jeu à fond pour une interview forte intéressante !


1 - Le premier rallye
Son premier rallye, c'est un peu comme toutes les premières fois qu'on attend depuis longtemps : on s'en souvient toute sa vie. Pour ma part, j'attendais ça depuis des années. Passionné par le rallye depuis mon plus jeune âge - bien que personne dans mon entourage n'ait d'affinité particulière pour ce sport à l'époque - j'ai rêvé toute mon adolescence de monter dans un baquet. Je donnais même des notes à ma mère pour aller à l'école ou à la boulangerie ... "Tu vois maman, ça, c'est un droite 80 !" Déjà un peu fou, le gamin que j'étais.
Ce premier rallye a tardé à venir. J'en ai bassiné, du monde, pour pouvoir rouler ! Après pas mal de promesses reçues, de coups de fil dans le vide, de mails envoyés sans retour, de forfaits, bref : d'espoirs un peu déçus, j'ai enfin fait mon premier rallye à Sombreffe en 2012, à une vingtaine de kilomètres de chez moi. Un rallye provincial - l'équivalent d'un national chez vous, dans une bonne Opel Corsa A (deux autres hommes ont débuté dans la même voiture et sont nommés... Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, fameux hasard!), avec un pilote, Philippe Closset, que je ne remercierai jamais assez d'avoir eu l'audace de prendre un parfait novice - qui plus est inconnu - à ses côtés. Bon, on ne va pas se mentir, la performance n'était pas franchement au rendez-vous. Mais pour moi, c'était totalement secondaire ! J’avais donné des notes dans une voiture de course. Mon rêve le plus fou se réalisait ! Et mieux, apparemment mon pilote était satisfait. Moi, je ne savais pas trop si j'avais fait ça bien ou pas, je m'étais juste inspiré des centaines d'onboards que je regardais au lieu d'aller en cours à la fac (pas bien, je sais).
 
post-4-0-59713800-1547538596.jpg
 
Ce que je retiens de tout ça, aujourd'hui encore, c'est que la passion vient à bout de tout. J'étais étudiant, sans un € en poche, j'avais consacré toutes mes économies de mes petits boulots à acheter un casque, une combi d’occasion et un Hans. Et j'ai réussi à faire de mon rêve une réalité ! A force de combattivité, de motivation et surtout de passion, on arrive à tout faire ! Il faut juste y croire et y mettre toute son énergie. Une véritable école de la vie, le rallye !
 
 
2 - Le premier rallye "d'envergure"
Un peu après avoir fait mes premières gammes en rallye provincial (comprenez "national" en France), la réalisation d'un autre rêve s’offrait à moi à la fin de ma première saison. "Mon" rallye, celui qui a bercé toute ma vie, sans doute celui qui a fait de moi un copilote, comme pour beaucoup de belges, c'est le Rallye du Condroz. Je voulais le faire dès que possible évidemment, mais encore fallait-il trouver un pilote motivé, qui plus est avec un copilote dont c'est le premier rallye "inter", comme on dit chez nous - c'est à dire un rallye du Championnat de Belgique. J'avais cependant une force : j’avais été voir le rallye 10 fois et j’avais même poussé mes parents à aller reconnaître le parcours dans mon adolescence pour trouver les meilleurs endroits (je n'arrive toujours pas à savoir si c'est moi qui étais fou de leur proposer ou eux d'accepter !), je connaissais chaque mètre de chaque spéciale, ou à peu de choses près. Or, la connaissance du terrain au Condroz, c'est primordial.
Ce projet un peu fou a pris forme lors d'un petit rallye régional - empruntant déjà une spéciale du Condroz, peut-être était-ce un signe ! - où, avec mon sympathique pilote Dany Bragard, nous avions gagné notre classe. Sur le ton de la boutade, je lui lance "Bah, maintenant qu'on a gagné ici, chiche qu'on gagne la classe au Condroz ?!". On en a ri sur le moment, l'euphorie de la victoire aidant. Mais je n'osais pas croire que Dany allait embrayer. Résultat, fin septembre, mon téléphone sonne... Quelques négociations pour avoir la bonne licence, recherches de budget et mise en conformité de la voiture plus tard, nous voilà deux apprentis condruziens en route pour une folle aventure !
Pour paraphraser le premier compte-rendu, "les premières fois, on s'en souvient". Oui, eh bien encore plus pour le Condroz ! On peut y faire un parallèle avec le Monte-Carlo (c'est d'actualité !), on a beau savoir qu'il y a des pièges un peu partout, on peut quand même se faire surprendre à tout instant...
 
post-4-0-82240500-1547538600.jpg
 
Au terme d'une course assez sage, nous finissons 51ème et 1ers de classe. Comme on s'était mis au défi de le faire 3 mois plus tôt, sans y croire une seconde ! A coup sûr, un moment très fort de ma carrière de copilote. La coupe trône toujours sur une étagère dans ma chambre... Or je n'en garde pas beaucoup. Ce Condroz a beaucoup compté dans la suite de ma carrière. D'une part pour l'expérience rallystique pure bien sûr (surtout que c'était un vrai Condroz, plutôt compliqué), mais surtout parce qu'humainement, j'ai énormément appris au contact de Dany. Je lui dois beaucoup, sur ce coup-là.
 
 
3 - La première saison complète - les débuts en 4 roues motrices
Après avoir débuté en Championnat de Belgique au Condroz 2012, l’objectif était de m'améliorer en roulant avec des pilotes plus performants en rallye régional, et de rouler plus régulièrement en Championnat. J'ai réussi à le faire, bon an mal an, lors des saisons 2013 et 2014. Après une première victoire en provincial au Rallye de Trois-Ponts 2013 aux côtés de Maxime Warlomont, et des participations plus régulières en BRC, notamment grâce à Lionel Vanbergen (2013) et Raphaël de Borman (2014) dans des voitures diverses et variées, mon nom a commencé à circuler.
 
post-4-0-67878400-1547538606.jpg 
 
L'expérience, les caméras embarquées et le carnet d'adresses aidant, mon nom a commencé à venir aux oreilles de personnes plus connues dans le monde du rallye belge. Le bouche à oreilles fonctionnant (je remercie encore infiniment Eric Borguet, copilote en équipe nationale à l’époque), me voilà mis en contact avec un jeune pilote talentueux et habitué des saisons complètes en championnat de Belgique, Guillaume Dilley. Jusqu'alors, j'avais roulé avec des pilotes désirant uniquement se faire plaisir, avec de réelles ambitions, mais limitées à des oneshots. Ici, la tournure était tout de suite très différente... Objectif : être champion de Belgique R3, avec une DS3 Max.
 
post-4-0-42013600-1547538616.jpg
 
Pendant cette saison 2015, j'ai réellement appris qu'être copilote ne se limitait pas à lire des notes ou un road-book, mais que c'était un rôle bien plus complet. Avec Guillaume Dilley, j'ai appris la rigueur, et surtout ne rien laisser au hasard. Ca nous a plutôt bien réussi, puisqu'on a fini Champions de Belgique R3 face à Demaerschalk et 2ème du Championnat de Belgique général ! Je n'osais pas y croire moi-même, sachant que 3 ans plus tôt, je n'avais même pas encore parcouru 1 mètre dans une voiture de course.
 
De plus, pour nous récompenser de notre saison couronnée de succès, Guillaume et moi nous sommes vus offrir les baquets d'une Citroën DS3 R5 pour le Rallye du Condroz. Un rêve de gosse pour l'un comme pour l'autre. Nous avons vécu un rallye extraordinaire du début à la fin. Une vraie voiture de course, comme celles qui m'avaient fait rêver quand j'étais gosse. La première séance d'essais, avec la voiture toute blanche « comme les pros », on aurait dit 2 gamins à Noël, on n'en revenait pas de ce qui nous arrivait ! Et l'émotion lors de la dernière liaison était très forte, particulièrement pour mon pilote qui, pour des raisons personnelles, avait à cœur de finir ce rallye d'une belle façon. Il y a parfois des moments émouvants assez indescriptibles dans l'habitacle exigu d'une voiture de rallye. Celui-ci en était un ...
 
post-4-0-73110500-1547538622.jpg
 
 
4 - Le premier rallye à l'étranger - les débuts sur la terre
Après cette si belle saison 2015, j'avais l'impression que tout était réglé comme du papier à musique, que tout continuerait sur cette lancée. Et pourtant, les choses n'ont pas vraiment tourné comme je l'avais imaginé... J'ai précédemment dit que le rallye est une école de la vie. Eh bien là, j'ai appris que rien n'est jamais acquis, et qu'il faut toujours savoir rebondir ! Guillaume Dilley ayant fait le choix de prendre un équipier plus expérimenté (Prévot, rien que ça!) pour poursuivre en R5, me voilà à pied début 2016, bien qu’aucun reproche sur mon travail ne m’avait été réellement formulé. Pendant un moment, j'ai cru que tout était fini pour moi, mon téléphone restant longtemps muet. La seule opportunité que j'ai eue à ce moment-là, c'était de rouler aux Boucles de Bastogne historiques avec un pilote... Anglais ! Très formateur, certes, mais un peu light comme programme... Jusqu'à ce que je reçoive un message d'un certain Guillaume de Mévius. J'allais conserver le goût du British puisqu'il me proposait de faire un rallye du Championnat anglais, le "Mid Wales Stages", empruntant les spéciales du premier jour du Wales Rally GB, avant d'embrayer sur la 208 Rally Cup française.
Pour moi, c'est une opportunité formidable, avec énormément d'inconnues. La terre ? Connais pas. Sortir de Belgique pour rouler ? Jamais fait ! Et puis surtout, la philosophie de mon pilote change radicalement. Si mon précédent acolyte faisait preuve d'une belle pointe de vitesse, il privilégiait surtout la gestion d'un championnat, avec une prise de risque minimale lorsqu'il le fallait. Mon nouveau camarade de jeu, lui, semble un peu dans une philosophie inverse de premier abord... Et j'en avais entendu, des choses sur lui ! C'est donc plutôt curieux que je démarre cette nouvelle collaboration. Je n’allais pas être déçu, au moins pour la partie « découverte ».
 
post-4-0-99306900-1547538627.jpg
 
Conclusion de toutes ces nouveautés ? La terre, c'est magique... Faire de grandes glisses à 150 entre les arbres, c'est déroutant quand on vient de l'asphalte, mais extraordinaire. Le rythme en 208 cup était assez fou, mais c'est hyper grisant comme compétition, même si c'est parfois rageant de perdre une bataille aussi ardue pour de petits aléas (on a été plutôt servis, cette année-là !). Une expérience magnifique, que je conseille à toute personne qui peut la vivre ! Enfin, rouler hors de chez soi, c'est vraiment ce qu'il y a de plus formateur. Les systèmes de pointages ne sont parfois pas les mêmes, tout le monde a des habitudes différentes, on ne sait jamais où on est ... C'est vraiment bien plus intéressant et formateur que de faire pour la 4ème fois le même rallye ou le même championnat. La diversité, c'est la clé de la réussite !
 
 
5 - Le premier rallye mondial
En 2016, pour compenser une saison en 208 Rally Cup pas franchement placée sous le signe de la réussite, mon pilote décide de participer à la manche espagnole du WRC, dans le cadre de la dernière manche du DMack Ford Fiesta Trophy (l’équivalent de ce qu’est maintenant le JWRC). Si lui a déjà participé au même rallye en 2015 avec son ancien copilote, c'est une grande première pour moi. Un véritable rêve de prendre part au même rallye que les élites de notre sport, qui plus est intégré à l'équipe M-Sport. Un rêve oui, mais aussi un fameux défi ... En Mondial, tout prend plus d'envergure : rien n'est et ne peut être laissé au hasard. Il faut tout minutieusement préparer, plus encore qu'ailleurs. La perte de temps est interdite, tant l'agenda de la semaine de course est rempli. Briefings, documents à remettre, reconnaissances, longueur des spéciales et des liaisons, horaires, ... Tout prend une dimension supérieure.
 
post-4-0-75568700-1547538632.jpg
 
Enfin, nous y voilà. Podium de départ à Salou. "RACC Rally de Espana", je prends toute la mesure de ce que je suis en train de vivre... Quelle aventure ! Pendant la première liaison vers Barcelone, j'ai l'impression de revivre mon premier rallye. Surtout qu'elle est plutôt longue et qu'entre les autoroutes et le centre ville de Barça, mieux vaut ne pas se planter. Nouvel exercice pour moi que de rester concentré pendant 115 km de liaison, soit environ 2h. Ca semble un détail mais c'est vraiment fatiguant. Ah, la fatigue ! Voilà un paramètre qui change en mondial ! C'est tout simplement épuisant, l'équipage (et encore plus le copilote) n'arrête tout simplement jamais. Les journées sont très remplies, ce qui fait que le travail "d'après journée" (vidéos, remise de notes au propre, préparation des Road-Books, ...) se fait parfois jusqu'aux petites heures de la nuit. Chaque demi-heure de sommeil compte, et c'est une fois de plus formateur puisque ça impose d’être créatif dans sa façon de travailler, pour pouvoir optimiser le temps dont on dispose pour réaliser toutes les tâches en temps et en heure en ayant pu dormir un minimum.
Malheureusement, ce Catalunya se terminera pour moi dans de violentes douleurs puisqu'au départ de la première spéciale du dimanche, Pradtip, je me suis coincé le dos. J'ai tout de même décidé de prendre le départ comme ça, mais arrivé au bout de la spéciale, j'ai du renoncer, la mort dans l'âme. Une journée à l'hôpital plus tard, j'étais sur pied. Encore une chose que j'ai retenue... Entretenir son corps, et le préparer à ce qu'il va subir dans une voiture de course, c'est super important ! Ceci nous prouve que le rallye est un sport où absolument TOUS les paramètres entrent en considération...
 
 
6 - Le premier Monte-Carlo...
Le mythe. Le rallye avec un grand « R ». La course la plus exigeante en rallye traditionnel. Ca fait rêver, mais ça fait aussi un peu peur …
C’est donc avec une légère boule au ventre que j’aborde mon premier Monte-Carlo. Engagé en WRC-2 avec la Peugeot officielle de l’importateur belge aux couleurs de la fédération, autant dire que la pression est assez intense pour moi. D’autant plus que depuis nos débuts en R5, nous avions enchaîné, avec Guillaume de Mévius, 2 sorties de route en 3 rallyes. Notre seule mission était donc de terminer pour faire tous les kilomètres, et surtout apprendre le plus possible.
Ce ne fut pas une mince affaire… Ce Monte-Carlo 2018 nous a tout réservé ! La glace en slicks le premier soir, le déluge le vendredi avec les plaques noires (en super-softs non retaillés c’est quelque chose !), la soupe le samedi (je peux vous jurer que c’est le pire sentiment du monde que de partir en luge à 40 km/h en étant dans une voiture qui échappe à tout contrôle à cause d’un demi-pneu hors trace…) et le Turini – fidèle à sa légende – qui nous surprend avec 3 cm de glace sur la route dans la descente alors que tout le monde s’attendait à ce que tout soit à peine humide !
 
post-4-0-04429900-1547538637.jpg
 
Pour un copilote, il n’y a rien de plus éprouvant qu’un Monte-Carlo. En plus de la charge habituelle de travail – déjà conséquente – qui est inhérente à notre job, l’équipier doit en plus gérer les ouvreurs. La volonté de les faire passer le plus tard possible pour être dans des conditions les plus proches de la course, arriver à tout corriger à temps, sans oublier le réseau téléphonique qui s’en mêle régulièrement, ça nous fait suer à grosses gouttes ! Finalement, on a réussi à gérer ça relativement correctement – mieux que Scott Martin, copilote de Breen, qui m’a confessé qu’en 2016 il était encore au téléphone avec ses ouvreurs 10 secondes avant le départ de Sisteron !
Sur le plan du résultat brut, on ne peut pas dire qu’on ait explosé les chronos, mais on a entièrement rempli notre contrat. Au bout sans une gratte, et en ayant appris énormément. Le pire moment du week-end restera sans doute la liaison de 250 km le samedi soir, à peine fatigués de la semaine folle qui touche à sa fin, dans une bagnole qui fait un boucan sans nom et pas franchement prévue pour partir en vacances ! Je n’ai jamais eu aussi mal au c** !
Je me réjouis de reprendre part à ce mythe cette année. Parce que oui, en plus de se faire souffrir une fois, le pire c’est qu’on n’a qu’une envie : remettre ça l’année suivante !
 
post-4-0-26736200-1547538644.jpg
 
 
7 - Et après ? « C’est quoi la clé ? »
On m’a souvent posé la question. « Tu fais quoi l’année prochaine ? »
S’il y a bien une caractéristique de notre sport – et particulièrement pour un copilote – c’est l’incertitude. Personne ne sait de quoi demain sera fait. Au fil de mon court parcours, j’y ai été confronté quelques fois.
Et pourtant, avec de la volonté, beaucoup de passion, et un peu de chance c’est vrai, il y a toujours moyen de rebondir.
Alors à tous ceux qui me lisent en espérant faire un bout de chemin un casque sur la tête, ne perdez jamais la foi ! Utilisez les expériences difficiles pour vous relancer, vous remettre en question, évaluer votre méthode de travail, sans cesse vous renouveler. Plus que jamais en rallye, il faut tout faire pour ne jamais avoir de regrets. Et il est vrai, être un éternel insatisfait (y a qu’à voir la tête de Suninen quand il fait un 3e temps !).
Un soir de mai 2018, jamais je n’aurais pu imaginer me retrouver au départ du Monte-Carlo 2019. J’étais sûr que ma seule solution désormais, c’était de vendre des crêpes tous les samedis sur les marchés. Et pourtant…
 
post-4-0-64537800-1547538649.jpg
 
Si les meilleurs copilotes du Monde semblent tous inébranlables, c’est justement parce qu’ils sont passés par là. Tous ont un jour pointé en retard, fait une erreur en liaison ou dans leur calcul de consos, tourné deux pages au lieu d’une… L’actuel quintuple Champion du Monde a même réussi à se tromper en reconnaissance d’un rallye mondial en étant officiel Citroën ! Et pourtant, regardez où ils sont aujourd'hui. On a tous nos moments de doute, de faiblesse, nos moments délicats. Et en observant les autres, on a souvent tendance à se dire qu’on est le seul dans le cas.
C’est bien là qu’on se rend compte que nous sommes des êtres humains, et non des machines. Et l’erreur est humaine. La seule chose à faire, c’est d’éviter de les reproduire. Personne n’est parfait, et encore plus sans avoir d’écolage disponible. Parce que le copilotage s’apprend avant tout sur le terrain, sur le tas.
Le rallye, c’est aussi et surtout des rencontres. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises situations, mais être bien entouré, ça aide, c’est certain. Surtout dans les moments difficiles, mais aussi parce que partager la joie des succès, c’est tellement agréable !
Alors si vous voulez évoluer à haut niveau, il n’y a qu’une et une seule clé : CROYEZ EN VOUS ! Et travailler, encore travailler, toujours travailler … C’est vrai qu’il faut de la chance. Mais elle ne s’attend pas en restant couché dans son canapé, elle se provoque.

A bientôt pour de nouvelles aventures ;-)

 

Louis Louka


  • Iron, mariokart, Rock et 32 autres aiment ceci


#644973 Rally Guanajuato Mexico 2019 - 7/10 mars [WRC]

Posté par Antho - lundi 25 février 2019 à 18:55

Rally Guanajuato Mexico 2019
31hSI1eJ5bL._SX355_.jpg
¡Hola hombres y mujeres!


Aaaaah le Mexique. On adore ce pays depuis 2004 pour sa culture et ses richesses! Mais aussi pour son peuple merveilleux et son folklore!

media_xl_3820070.jpg
Le charme des femmes mexicaines...

w_villa-drogue-mexique-12.jpg
Ricardo Trivino nous invite à découvrir sa résidence... Ici, sa chambre.

trump.jpg
Le Mexique, FUCK YEAH!


Bon, assez blablaté sur ce que le Mexique nous propose de meilleur. Passons au rallye.

programme.jpg

engages.jpg

Suivre le rallye en direct:
http://www.ewrc-resu...to-mexico-2019/


ogier.jpg

citroen.jpg

latvala.jpg

rovenpera.jpg


Grosse production cette année de la part de la FIA: La jungle du WRC!


  • Guit, Lo--->, subattac et 31 autres aiment ceci


#649671 Rally Guanajuato Mexico 2019 - 7/10 mars [WRC]

Posté par Gaet71 - dimanche 10 mars 2019 à 01:31

C’est surtout le seul avec Neuville et Evans à ne jamais se la jouer « overbooké ». Les deux sont souvent tranquilles et prennent leur temps. Il y a grosse baston entre Tanak, Meeke et même Latvala pour la palme du plus insupportable. Ils n’hesitent plus à se barrer avec l’interviewer presque coincé dans la portière 😂. C’est quelque chose qui ne se passait pas l’an dernier et là depuis le début de saison, Tanak et Meeke sont assez irascibles et le font systematiquemt à chaque rallye.

À sa décharge, Meeke ne connaît pas trop le principe du point stop, d’habitude il sort avant :o


#512160 [Daubic] Le guide du Routard 2018 [FIA Approved] #1: Rallye Monté Carlo

Posté par Arno25 - dimanche 31 décembre 2017 à 17:24

Le guide du Routard 2018 – FIA Approved

Rallye Monté Carlo

 

Qui dit nouvelle année, dit nouveau défi pour l'équipe de Forum Rallye! A l'origine du scandale des chouquettes, triste affaire dans laquelle Cedric Robert avait été condamné suite au visionnage de la conférence de presse du Limousin, FR est devenu un média reconnu internationalement. C'est donc naturellement que Michelle Mouton s'est adressée à nous pour aider la FIA dans la lutte contre le vrai fléau du WRC: les spectateurs français.

 

marine-le-pen-face-a-emmanuel-macron-le-4-mai-2017_5873211.jpeg

Michelle Mouton expliquant les règles de sécurité

 

Ainsi, nous éditerons avant chaque manche un guide de bonne conduite à l'usage du spectateur attardé que vous êtes. Pour nos amis du Nord, ne vous inquiétez pas, il y aura des photos.

 

On commence donc par le rallye le plus mythique de la saison, juste après le rallye de la Luronne, Ze Monté Carlo !

 

 

1- Pourquoi y aller ?

 

Question rudement conne à laquelle on va répondre simplement: le Monté Carlo ce n'est pas un rallye. C'est un mythe. Les nuits sur RMC à écouter le rallye. Les nuits à essayer de comprendre les interventions de Darniche sur l'Equipe21. Melicharek qui fait le chasse neige, Vigion et son conseiller pneu Feu Vert, Rautenbach qui s'éclate à Monaco... Chaque année apporte son lot de surprises. Même Jean Marie Cuoq a réussi a finir 7eme, c'est dire si c'est une épreuve surprenante!

 

jean-sebastien-vigion_3451006.jpeg

"J'étais à ça d'avoir les bons pneus!"

 

2- La course 2017

 

Sébastien Ogier gagne la première course de la saison, et la première course de l'ère moderne. Mais la course c'était aussi:

- Neuville et Ogier en bataille pour le scratch jusqu'à ce qu'un pont monté par des supporters pro-Ogier ne traverse la route. (source Paul Fraikin)

- L'arrivée de Tanak à la powerstage, s'engouffrant dans le portail d'arrivée avec la même motivation qu'Harvey Weinstein dans la chambre d'une actrice.

- Meeke qui termine les tests de la C3 WRC sur le routier, confirmant que la C3 WRC est moins fiable qu'une DS3 de série.

- Un torero espagnol qui met fin à la carrière d'Hayden Paddon. Un attentat suicide revendiqué par Daesh.

- Jourdan Serderidis qui lance le ICE MANNEQUIN CHALLENGE. Le but: être scotché sur la glace pendant 4 jours.

 

10003994_948927655122749_9139651294796353150_n.jpg

"Mon conseil Thierry: Dis que t'as pas tapé!"

 

3- Spécialités et culture locale

 

Les monégasques ont plusieurs passions: l'argent, le flouze, l'oseille ou encore le pognon. La langue locale est le russe. La spécialité locale est la blanche, qui permet à elle seule au comité PACA d'exister. Elle a fait de Dominique De Meyer le « flic le plus ripoux rapide de France »!

Un incontournable durant votre séjour: imprimer des faux billets chez vous, les mettre dans une poubelle à Monaco, les prendre en photo avec votre smartphone. Résultat: un nombre de followers supérieur au compte d'Anne Roumanoff!

 

281862_867592793291605_6892184545381774959_n.jpg

N'empêche qu'il va devoir se remettre au sport le père Loeb...

 

Lors de votre passage dans les Hautes Alpes, ne manquez pas de faire un tour par les célèbres embouteillages de Gap. Participez aussi à une chasse au gibier avec Luc Alphand, ce grand défenseur de la nature qui fait du 4X4 dans le désert. Enfin, n'hésitez pas à participer à un Autodafé de « Ma ligne de Conduite » organisé par le fan club Ogier. Vous les reconnaitrez aisément avec leurs brassards VW! (Oui ça reste les Hautes Alpes, ils attendent toujours le prochain concert de Johnny...)

 

Le rallye Monté Carlo est aussi l'occasion de rencontrer d'autres passionnés, et même quelques membres de ce forum! Quel bonheur d'essayer de comprendre tous ces accents, de sentir tous ces relents d'alcools frelatés locaux... Fait intéressant: au bout de 4 jours de courses, vous pourrez compter moins d'yeux ouverts que de roues arrachés par Kris Meeke!

 

 

4- Les conseils CQrité de Mère Mouton

 

- Écouter les conseils des commissaires de piste de l'ACM. Oui, vous savez, le gars en jaune fluo qui tourne le dos à 500 mètres de la route.

 

- Suivez les bons plans de la gendarmerie pour vous garez au plus près de la spéciale:

 

Solberg-MC11.jpg


  • piji, Dementia, poilt et 29 autres aiment ceci


#169756 Hommage à Fred Comte

Posté par HT2007 - lundi 07 septembre 2015 à 13:13

Très difficile de s'exprimer...

 

Moi qui m'assurait régulièrement depuis 15 jours (avec l'humour qui nous plaisait tant) que tu sois réellement et vraiment sûr qu'il y ait suffisamment de bière à la soirée de présentation où tu nous conviais ...(en te notifiant que tu prenais des risques :dent:)... la gueule de bois que tu nous infliges est à la hauteur de ta générosité...incommensurable !!

Vous avez été, toi, Valentin et Jonathan  les premiers à nous soutenir sans failles..tu étais le premier à nous réclamer les adhésifs Forum-Rallye et FR-Medialive à chaque épreuve où vous étiez engagés..fiers avec Angélique de porter nos couleurs.

Je garde en mémoire ton sourire, le regard malicieux que j'aimais tant, le plaisir de nous retrouver à chaque point-stop...nous garderons à jamais en mémoire ce que tu as fait pour nous..tu fais partie à jamais de l'histoire Fr-Medialive.

Je perds un ami...et je suis inconsolable.

 

Toutes mes pensées vont aujourd'hui à Angélique, Manon,Valentin et ses soeurs..si vous avez besoin de quoi que ce soit nous serons là..

Mes sincères condoléances à son frère Mickaël ainsi qu'à toute la famille.

 

@l'équipe AFC Racing, tous les équipages, Jonathan et son "armée" de mécanos, soyez forts....ne lâchez rien !

 

Ah oui Fred, j'oubliais...tu nous a fait rêver avec tes chronos, pour le reste on s'en bat les couilles !!

 

 

11997471_10206067676625696_556478352_n.jpg




#385488 Rallye Monte Carlo 2017 - 16/22 janvier [WRC]

Posté par Yfff - samedi 21 janvier 2017 à 16:34

"Dans un virage très lent, en remettant les gaz l'auto est partie trop large et j'ai taper légèrement qqchose."

Que celui qui appelle ça une "énorme faute professionnelle", regarde les différentes vidéos, où l'on voit Ogier tanké dans un mur de neige, ou couper au court dans un champ.

Si dans le mur de neige, il y a quoi que ce soit de solide (muret, rocher, banc, etc..), et dans le champ, un bac à eau, un tas de pierres, une vieille machine agricole à l'abandon, ou n'importe quoi d'autres,
la toute petite faute de Ogier se transformerait-elle en "émorme faute professionnelle" ?
La question ne demandent pas de réponses.

Ces mecs sont de formidables funambules, qui évoluent sur un fil très mince.
De temps à autres, ils vacillent sur ce fil et mettent un pied dans le vide.
Parfois même, ils tombent.
C'est la dure loi de ce sport.


Je suis vraiment très très triste pour Thierry et Nico.
Et parce'que j'aime profondément ce sport, je suis vraiment content pour Seb, Julien, Malcolm et ses troupes.

Finger crossed pour eux et tout le reste des concurrents encore en course.


  • goodyd, Geoffrey24, Emilien937 et 28 autres aiment ceci


#140450 Veni Vidi Culi

Posté par subattac - vendredi 19 juin 2015 à 22:30

Pendant que tout FR se fight pour remporter la guerre du premier contre le second degré, pendant que la FIA continue de se goinfrer d'argent sans avoir rien à foutre du sport auto, pendant que Jean Todt un et j'en retiens 2, pendant qu'Hamilton se prend en photo comme un gangsta du 16eme arrondissement, pendant que papa monte maman et que maman suce le facteur, pendant que Good revient de Mâcon, pendant que j'attends le retour de Subaru, pendant que FR s'indigne ou pas des propos de notre champion du monde en titre, pendant tout ce temps là, y'en n'a qu'un qui n'a pas perdu son objectif de vue.

Il s'adonne à une pratique qui n'a pas toujours été très à la mode et fut même condamnée, mais aujourd'hui, à l'instar des pines, elle a également le vent en poupe.
Et c'est avec un manichéisme tout ricain qu'il fait sien cet adage: dans la vie, soit t'encules, soit tu te fais enculer.
Il pratique le bougre. Il bourre et bourre et ratatam. Par tous les temps, sur asphalte ou avec du gravier sans se poser aucune question, sans se soucier des conséquences. Il avance... Et recule... Et avance encore. Sans que nous puissions entrevoir une quelconque fatigue. Sans que nous puissions soupçonner quand cette orgie va se terminer.

Alors on attend. Spectateurs impuissants de ce carnage rectal. On se permet parfois avec moultes précautions quelque commentaire. Très concis. Pour pas énerver la bête davantage.
Tiens t'as vu là! Il s'en est bien sorti lui! J'pensais qu'il aurait fini avec le fion plus tordu que ça.
Voilà c'est tout. Pas plus. On reste à l'écart. Très prudes. C'est pas nos affaires. On se mêle pas. On met surtout pas les mains. C'est bien trop sale.

Parfois y'a des types qui lui disent: Vas y pars devant on te suit. Ils ont le cul complètement éclaté les mecs. Ils en ont marre et on peut les comprendre. Mais c'est comme les miracles. C'est dans la bible: les premiers seront les derniers. Et ça rate jamais. On ne comprend pas comment, mais ils finissent quand même par se faire ouvrir en deux par derrière.

Parfois y'en a qui essayent de l'imiter. C'est le cas de Neuville et Mikkelsen. Mais ce qu'ils font n'avance à rien puisque ça reste entre eux. Ils n'élargissent pas le cercle de leur amis.
Notre ogive à tête chercheuse non plus d'ailleurs. C'est celui de ses ennemis qu'elle élargit. Toujours plus d'ennemis. Des 4 coins du monde. De Nouvelle Zélande même! Là bas ils ont pas l'habitude. Ils se farcissent des moutons toute l'année. C'est facile!
Ils ont envoyé un type pour voir. Le gars arrive avec toute sa naïveté et croit pouvoir y échapper. Mais il était monté beaucoup trop léger. Joli baroud d'honneur mais inutile au final. Il y a eu droit comme les autres.

Loeb faisait pareil à son époque. C'est la manière qui change. Avec lui c'était très propre. Pas un cheveux qui dépasse. Partie fine chez l'ambassadeur. Permettez cher Marcus que je remplisse ce charmant orifice.
Aujourd'hui c'est différent. Plus crado. C'est du gonzo. Le gars crache dans la bouche des gens, il vomi sur ceux qui le font chier. Il chie sur ceux qui le font vomir.

Mais l'important c'est que le meilleur gagne. :o

Et le meilleur évidemment c'est Ogier. :sol:
  • HT2007, goodyd, Mad et 28 autres aiment ceci


#631675 Rallye Monte-Carlo 2019 - 21/27 janvier [WRC]

Posté par Tom - mercredi 23 janvier 2019 à 11:14

Dernière news à quelques heures du départ du Montecarl'...

 

 

L'arrivée de Loeb chez Hyundai s'est passée sans encombres, ils ont découvert là un personnage discret qui saura se comporter en équipier modèle

tenor.gif?itemid=3537805

 

 

Latvala est fin prêt pour partir à l'attaque

tenor.gif

 

 

Neuville qui a encore en souvenir le MC 2017, redoute encore quelques faiblesses mécaniques

tenor.gif

 

 

Tanak ne craint pas les conditions hivernales et attend avec impatience de se jeter dans le grand bain

tenor.gif

 

 

Transfuge de chez Citroën, Meeke revit et entrevoit le bout du tunnel...

tenor.gif

 

 

... même si enchanté par sa monture, ses premiers essais se sont montrés pour le moins animés

tenor.gif?itemid=7693425

 

 

Sordo voit revenir son pire adversaire depuis toujours mais préfère en faire fi

tenor.gif

 

 

Quand à Paddon, ça fait mal au cul de le voir à pied cette saison s'occuper comme il peut chez lui, en Australie NZ

tenor.gif


  • Guit, Mad, subattac et 27 autres aiment ceci


#549078 Tour de Corse - Rallye de France 2018 - 5/8 avril [WRC]

Posté par Dementia - jeudi 05 avril 2018 à 13:37

Moi j'aimerais savoir comment ils ont monté la 104 là-haut. Pourquoi aussi, mais surtout comment.

 

On pourrait croire naïvement qu'ils ont monté la 104 pour laisser la place à la Clio, mais il y a une différence d'au moins 15 ans dans l'implantation de chaque véhicule au vu de la végétation. Les herbes folles a proximité de la 104 sont plus courtes que celles sur le toit du garage, mais c'est contre-balancé par le fait que la 104 soit sous un arbre. D'ailleurs à en juger de l'attitude des spectateurs, on voit que c'est un toit en éternite, cancérigène reconnu depuis 2006. J'estime donc le déplacement de la 104 comme antérieur à cette date, avec une forte suspicion sur la période 2000-2003, qui correspond à l'époque où des mecs nuls étaient champions en WRC.

Analysons les barrières. Le long de la montée au garage, les poteaux sont séparés en deux groupes de trois éléments chacun. Il est évident qu'il y avait à l'origine sept poteaux, mais que celui de milieu a été abattu. Ainsi, on passe d'un chiffre maudit 7 (droit, triste, référence directe aux péchés capitaux) au chiffre 3 répété deux fois (rassurant, rondouillard, référence au nombre de titres mondiaux que n'aura jamais Latvala). Une preuve supplémentaire est que la Hyundai porte le numéro 4, qui est le chaînon manquant dans cette énigme (3+4=7). Par la géométrie projective, et sachant qu'une sortie de garage standard mesure 1m72 de large et qu'une 104 année-modèle 77 est donnée pour un empattement de 2257mm, la place laissée entre les deux poteaux se situe entre 2m50 et 15m de longueur (calculs certifiés au double-décimètre), ce qui est suffisant pour laisser passer la voiture sus-mentionnée en largeur.

L'ascension de la 104 était donc un coup préparé à l'avance. Mais pas par n'importe qui. C'est un coups des juifs/chinois/illuminatis/reptiliens/fans d'Hänninen. Moi je m'en branle je crois à l'existence d'aucuns de ces mecs-là de toute façon :o

 

Retrouvez moi sur www.spirit-of-complot-facile.biz.lux.bitcoin.gouv.fr afin de gagner de l'argent sans bouger de chez vous, ça marche vraiment !


  • Guit, subattac, Jeje87 et 27 autres aiment ceci


#393058 Rallye du Touquet 2017 - 16/18 mars [CFA]

Posté par Sebr1s - jeudi 09 février 2017 à 10:37

C'est officiel, c'est avec beaucoup d'excitation que nous intégrons le Team YACCO pour la saison 2017.
L'objectif est si tout va bien de faire les 9 manches du championnat et de prendre un maximum de point pour le titre "TEAM" ainsi que réaliser la meilleure place possible au trophée MICHELIN. :super:
  • francois-wizz, Rem74, J'ulien et 27 autres aiment ceci


#245344 La Révélation Forum-Rallye de l'année 2016

Posté par Forum-Rallye - lundi 15 février 2016 à 20:53

affiche concours + sponsors (1).jpg



Le Projet


Les grandes lignes du Projet FR 2016 se dessinent et se dévoilent enfin!
Notre ambition est d'élire tous les 30 novembre une révélation dans chaque comité.Elle sera choisie sur des critères de sélections mettant en avant la performance et la régularité sur une saison, et sur les seuls engagements en rallyes régionaux et nationaux.
Nous excluons les 3 premiers de chaque formules de promotion (sauf N2s), les Championnats de France 1ere et 2eme Division.
Nous n'imposons aucune limite d'âge..les perfs seules décideront.
Nous créons à partir de ce jour un collège qui aura pour rôle de proclamer les nominés..

Ils seront soumis au vote des membres FR exclusivement pour le 1er tour

Il sera egalement autorisé de s'inscrire uniquement pour voter.
Chaque vainqueur de comité se verra attribuer un topic officiel sur Forum-Rallye.com dans la section de son comité.
Les vainqueurs (17 élus )seront soumis entre le 1er Décembre et le 20 Décembre aux votes de tous.


A l'issue des élections, nous proclamerons la révélation de l'année FR le 24 Décembre de chaque année.
Ce pilote gagnera une déco complète pour la saison suivante, financée intégralement par Forum-Rallye.com
Chaque révélation de comité est libre de refuser son titre.




Le concours- déco officiel


Ce concept nous donne donc l'occasion de créer parallèlement et annuellement un concours déco dédiée à la distinction de ce titre.
L'idée de base consiste à integrer dans le design une signature reconnaissable et identifiant d'un coup d'oeil la "révélation FR " d'année en année.
Chaque révélation restera libre de garder la trame de "son année" si elle souhaite la garder les saisons suivantes.
Ce concours-déco pourra donc très bien concerner (pour exemple) une Saxo N2, une Subaru N4 ou encore une Clio R3.
Nous nous attachons les services du Designer "maison" en la personne de Julien (JL Deco-Racing)...il mettra la touche finale à la deco choisie pour rendre possible la coordination sur la voiture, il s'occupera également de la pose.

Chaque pilote restera libre de sa charte graphique..et nous communiquera les partenaires à intégrer.


Le 3ème concours déco officiel Forum-Rallye démarre demain avec la planche ci-dessous.

Le règlement vous sera dévoilé dans la journée


Fiesta R2t FR v5 plaques ok - Copie.jpg



Les Ambassadeurs



Pour porter ce projet et le rendre concret, il nous fallait des ambassadeurs..qui d'autre pouvait avec neutralité se charger de le mettre en valeur. .de le rendre réalisable, à l'échelle nationale et en dehors de nos frontières ? Avec un jeune pilote et ses premiers tours de roues imminents en compétition...nous avons donc proposé à l'équipage Nicolas Ciamin - Thibault De La Haye (Ford Fiesta R2) de porter notre projet sur les épreuves .Ils l'ont accepté et nous les en remercions chaleureusement! Nous sentons une belle énergie autour de l'équipage, la famille,les proches et les professionnels qui les entourent..en résumé tout le monde est prêt pour une belle saison !


  • Lo--->, Mad, Tofrallye29 et 27 autres aiment ceci